Lëtzebuerg / NeiséilandBis zu 50 Jonker kënne fir 1 Joer a Neiséiland schaffen

Vun en Dënschdeg 9. Mee un, ass et jonke Persounen tëscht 18-30 Joer méiglech, en "Working Holiday"-Visa fir an Neiséiland unzefroen.

Leschten Update: 10.05.2017, 06:17:48

© OZAN KOSE / AFP

Vun en Dënschdeg 9. Mee un kënne Jonker sech umellen, fir bei engem ganz speziellen Austausch-Programm matzemaachen.

Et gouf nämlech en Accord tëscht Lëtzebuerg an Neiséiland fir enger limitéierter Unzuel u Jonken tëscht 18-30 Joer ze erméiglechen am Ausland e Vakanzenjob am Ausland ze maachen, dat fir 1 Joer.

Hei fir wäert et dann och e spezielle VISA fir déi interesséiert ginn, e sougenannte „Working Holiday VISA. All Land dat matmécht, kann all Joers 50 esou VISA’en un auslännesch Jonker erausginn.  Wéi gesot trëtt um Dënschdeg dësen Accord a Kraaft.

Um Site vum Service National de la Jeunesse kënnen déi di interesséiert sinn sech umellen.

Hei kommt der direkt op de Link fir weider Informatiounen an Umeldungen!

Hei déi genee Informatiounen:

L’arrangement entre la Nouvelle-Zélande et le Luxembourg, signé le 26 septembre 2016 à Wellington, s’inscrit dans le programme vacances travail, qui permet à un nombre limité de jeunes ressortissants des deux pays signataires, âgés entre 18 et 30 ans, d’effectuer un séjour d’une durée d’un an dans l’État partenaire.

L’intention première de ce programme d’échange est de permettre à des jeunes et jeunes adultes de passer des vacances dans le pays partenaire et de découvrir une autre culture. Accessoirement, le jeune peut exercer une activité rémunérée ou suivre des études. Il doit néanmoins disposer des ressources financières suffisantes pour vivre dans le pays d’accueil.

Pendant leur séjour, les participants au programme sont, dans les limites des modalités prévues par l’arrangement bilatéral, libres de voyager dans l’État qui les reçoit. Aux fins de ce séjour, l’État hôte délivre au demandeur un visa unique, appelé «visa vacances-travail» (working holiday visa). Au cours de cette année, le détenteur est autorisé à quitter, mais aussi à rentrer de nouveau sur le territoire de l’État hôte, ceci toujours avec le même visa.

Chaque État peut délivrer un nombre maximal de 50 «working holiday visa» par an à des citoyens du pays partenaire, c’est-à-dire des détenteurs d’un passeport néo-zélandais, respectivement luxembourgeois, ce visa étant valable pour une durée de 12 mois consécutifs. Au-delà de cette durée, les détenteurs de ce visa ne recevront pas l’autorisation de prolonger leur séjour sur le territoire de l’État hôte.

Concrètement, les candidats luxembourgeois peuvent postuler pour l’obtention d’un «visa vacances-travail» auprès de https://www.immigration.govt.nz/new-zealand-visas/options/work/thinking-about-coming-to-new-zealand-to-work/working-holiday-visa.

Les candidats néo-zélandais enverront leurs dossiers au Consulat belge à Canberra qui les traitera.

Un site du Service national de la jeunesse dédié au programme vacances travail www.workandtravel.lu renseigne sur les conditions d’éligibilité ainsi que les modalités pratiques concernant la demande. Les intéressés pourront aussi y trouver des informations et contacts utiles pour planifier leur séjour.

La mise en œuvre de l’arrangement bilatéral avec la Nouvelle-Zélande dans le cadre du programme vacances travail est prévue à partir du 9 mai 2017.

Links