Schéisserei zu BounewegDoudesursaach an Identitéit vum Chauffer nach onkloer

Wéi de Parquet an engem Communiqué um Donneschdeg confirméiert, soll d'Doudesursaach an d'Identitéit vum Chauffer duerch eng Autopsie gekläert ginn.

Leschten Update: 15.04.2018, 07:21:18

© Police

Wéi de Parquet an engem Schreiwes um Donneschdeg confirméiert, soll eng Autopsie duerchgefouert ginn, fir d'Identitéit vum Chauffer an d'Doudesursaach ze klären. D'Autopsie wäert um Freideg gemaach ginn.

Weider hunn Zeien ausgesot, datt 3 Schëss gefall wieren.

Bei enger Kontroll um Mëttwoch war de Chauffer geflücht a wollt spéider een vun de Policebeamten iwwerrennen. Dësen huet op de Chauffer geschoss, deen u sengen uerge Blessure méi spéit verstuerwen ass.


Hei de Communiqueé vum Parquet:

Communiqué du parquet de Luxembourg concernant l'intervention policière hier à Bonnevoie

(12.04.2018)

Précisions quant au déroulement des faits : une patrouille de police était présente hier à Bonnevoie pour un contrôle de routine dans un tout autre contexte. Peu après 16 heures un chauffeur a attiré l’attention des agents de police au Dernier Sol de par sa façon de conduire et par l’aspect extérieur de sa voiture qui n’était pas conforme aux exigences du code de la route (voie déréglée et plaques minéralogiques fixées de façon aléatoire). Le chauffeur, tentant visiblement d’échapper au contrôle de police, a percuté un autre véhicule garé rue des Ardennes le long du parking de la piscine et essayait de prendre la fuite. C’est au niveau du croisement de la rue des Ardennes avec la rue Sigismond qu’un agent de police, descendu de sa voiture de service  a donné des signes clairs au chauffeur de s’arrêter.

Il n’a pas obtempéré, il a d’abord fait marche arrière pour ensuite foncer en marche avant en direction de l’agent de police.

Ce dernier a fait usage de son arme de service (loi du 28 juillet 1973 réglant l’usage des armes et autres moyens de contrainte par les membres de la force publique dans la lutte contre la criminalité) et il a touché le chauffeur. Comme déjà relaté  hier dans le bulletin de presse de la police, par la suite l’homme a perdu le contrôle de sa voiture, a percuté la façade d’une maison, pour finir sa course contre un arbre sur la Place Léon XIII. Le chauffeur est décédé peu de temps après de la suite de ses blessures.

Selon des témoins il y aurait eu trois coups de feu, ce que l’enquête en cours devra vérifier.

Afin de confirmer l’identité du chauffeur et les causes exactes de sa mort, le parquet a requis une autopsie qui sera pratiquée demain.

L’inspection générale de la police poursuit l’enquête dont elle a été chargée par le parquet.