GrondschoulMéi Kandidate fir de Concours ugemellt wéi zejoert

De Concours fir Schoulmeeschter, respektiv Joffer ze ginn, ass obligatoresch. Dëst Joer wiere vill méi Kandidaten ugemellt wéi d'lescht Joer. 

Leschten Update: 17.05.2018, 15:27:32

© Pexels

Fir de Concours vum Rekrutement vum Léierpersonal am Enseignement fondamental sinn dëst Joer 239 Persounen ageschriwwen, méi wéi nach 2017. Dat geet aus engem Communiqué vum Educatiounsministère ervir. Lescht Joer waren et just 168 Kandidate fir de Concours.

Vun deenen 239 vun dësem Joer sinn et der 201, déi hiren Diplom eréischt viru kuerzem kruten. Dem Ministère no ass dës héich Zuel un Aschreiwungen dorobber zeréck ze féieren, datt den Accès fir de Concours vergréissert gouf.

An deem Kader goufen et jo vill Diskussiounen, well net méi just Kandidaten, déi explizit fir dëse Beräich studéiert hunn, zougelooss goufen. Och Kandidaten, déi eppes Ähnleches geléiert hunn, kënne sech jo vun elo un umellen.

Weider Informatioune fannt dir am offizielle Schreiwes vum Educatiounsministère.

Hei de ganze Communiqué:

Enseignement fondamental: forte augmentation des inscriptions au concours de recrutement des instituteurs (16.05.2018)

Communiqué par: ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

Les inscriptions à l’édition 2018 du concours de recrutement des instituteurs de l’enseignement fondamental ont été clôturées le 11 mai 2018.

Au total, 239 candidats détenteurs d’un bachelor en sciences de l’éducation se sont inscrits au concours, dont

  • 16 candidats pour le cycle 1,
  • 121 candidats pour les cycles 2 à 4,
  • 102 candidats pour les quatre cycles (1 à 4).

Parmi ces 239 candidats, 201 sont des nouveaux diplômés. 38 sont actuellement déjà membres de la réserve des suppléants, c.-à-d. qu’ils ont déjà acquis une expérience dans l’enseignement fondamental en tant que chargés de cours.

Deux fois plus de nouveaux diplômés inscrits au concours 2018

Avec 239 candidats, le nombre d’inscriptions au concours 2018 dépasse largement celui de l’année dernière: seuls 168 candidats s’étaient présentés à l’édition 2017. Le  nombre de nouveaux diplômés inscrits a plus que doublé: 201 en 2018 contre 91 en 2017.

Cette augmentation est le fruit des efforts que le ministère a investis ces derniers mois  pour répondre aux défis de recrutement à l’enseignement fondamental, et notamment des adaptations suivantes:

  • L’accès au concours est élargi.
    Préalablement réservé aux diplômés qualifiés pour enseigner dans les quatre cycles de l’enseignement fondamental, le concours est également ouvert aux candidats qualifiés pour enseigner soit au cycle 1, soit aux cycles 2 à 4.
  • Le stage d’insertion professionnelle des instituteurs est porté de 3 à 2 ans pour les instituteurs-stagiaires qui ont accompli quatre années d’études et qui  peuvent se prévaloir d’une durée cumulée d’au moins 20 semaines de stage pratique dans le cadre de ces études. Cette réduction de stage contribue à rendre la profession enseignante plus attractive.

Lors de 8 réunions en mars et avril 2018, le ministre Claude Meisch a rencontré les étudiants en sciences de l’éducation des différentes universités à Luxembourg, Bruxelles (B), Bastogne (B), Virton (B) et Fribourg (CH) pour les informer des changements apportés au concours et au stage, et pour répondre à leurs questions.

Appel à candidatures: recrutement de détenteurs d’un bachelor en relation avec les objectifs de l’enseignement fondamental

Pour améliorer durablement la qualité de l’enseignement, le ministère entend privilégier le recrutement de diplômés au niveau bachelor par rapport à la pratique actuelle prévue pour le recrutement d’enseignants remplaçants (ces derniers doivent avoir un diplôme de fin d’études secondaires et suivre un stage pratique de 4 semaines).

Des informations supplémentaires peuvent être demandées auprès du Service de l’enseignement fondamental, tél.: (+352) 247- 85931


Ainsi, l’accès au concours de recrutement, qui est actuellement réservé aux seuls détenteurs d’un bachelor en sciences de l’éducation, sera ouvert aux détenteurs d’un bachelor en relation avec les missions de l’enseignement fondamental.

Retenus sur dossier, les candidats en question sont engagés en tant que chargés de cours (CDI) et participeront, durant leur première année de service, à une formation théorique et pratique en cours d’emploi de 240 heures, offerte par l’Institut de formation de l’éducation nationale (IFEN). La réussite de celle-ci leur permettra de se présenter au concours de recrutement et d’accéder à la fonction d’instituteur sous les mêmes conditions que le candidat détenteur d’un bachelor en sciences de l’éducation (épreuves préliminaires, classement en rang utile…).

Ce mécanisme s’appliquera seulement si le nombre de candidats détenteurs d’un bachelor en sciences de l’éducation est inférieur au nombre de postes à disposition.

Étant donné les besoins de recrutement actuels, il s’appliquera en 2018.

Les  appels à candidatures seront publiés dans la presse fin mai.

Une séance d’information pour tous les candidats intéressés se tiendra le mardi 29 mai 2018 à 19 heures sur le site Edupôle à Walferdange (salle Auditoire).