NewsTestphas: 90 km/h tëscht Sterpenech-Kierchbierg

All Dag ginn eng 250.000 eidel Autossëtzer a Richtung Stater Zentrum gefuer. Dofir wëll den zoustännege Ministère op zwou konkret Iddie setzen.

Leschten Update: 09.05.2019, 09:13:59

© Eldo

Déi éischt Phas vum Projet gëtt schonn Enn Mee Ufank Juni dëst Joer Realitéit: Tëscht der Belscher Grenz an dem Echangeur Kierchbierg gëtt d’Vitess am Kader vun enger Testphas op 90 km/h zu de Spëtzenzäiten erofgesat, esou den Direkter vun der Stroossebauverwaltung Roland Fox e Méindeg de Mëtteg. D'Vitesslimitatioun géif sech ubidden, zemools wärend de Stousszäiten. 

Vitesslimitatioun gräift schonn Enn dëse Mount

D'Testphas gëtt op ausgewielten Ofschnëtter zu de Spëtzenzäite moies tëscht 6.15 a 9.45 Auer lancéiert a wäert bis d'Summervakanz daueren. Duerch d'Vitesslimitatioun soll de Verkéier méi fléissend an d’Situatioun verbessert ginn, esou de Roland Fox weider. Dat hätten d'Etüd an Analyse gewisen, déi an deem Kader duerchgefouert gi sinn.

© Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Covoiturage tëscht Sterpenech an Echangeur Mamer-Kapellen

Donieft wëll een d'Chaufferen awer och op déi nächst Phas virbereeden. De spéidere Covoiturage op der Pannespur soll eng 6,5 Kilometer laang sinn, dat vun der Belscher Grenz bis bei den Echangeur Mamer-Kapellen. An der Belsch trëtt dëse schonn de 7. Mee 2019 a Kraaft. Op der Streck zu Lëtzebuerg gi Kameraen agesat, déi dat Ganzt kontrolléieren an esou wéi een normale Radar funktionéiere wäerten. Fir dass dat méiglech ass, muss d'Gesetzgebung awer nach ugepasst ginn. Et ginn och nei Schëlter installéiert an et ginn 9 sougenannten "Nothaltebuchten" gebaut.
© Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

© Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Spéider och op aneren Autobunnen hei am Land

Donieft soll och déi 3. Spur, déi op der A3 gebaut gëtt, fir deen Zweck benotzt ginn. Spéider ass geplangt, dëse Projet op der A4 ze lancéieren. Wéi den Direkter Roland Fox vun de Ponts et Chaussées erkläert huet, rechent ee mam Ufank vun de Bauaarbechte Enn 2021. Wéi laang déi dauere wäerten, kéint een aktuell net soen. Et rechent een awer mat gutt 2 Joer, esou den Direkter vun de Ponts et Chaussées. Och muss nach gekuckt ginn, wéi héich d'Strofen ausfale wäerten, wann een als Chauffer dës Bunn benotzt an awer eleng am Auto ass.
© Ministère de la Mobilité et des Travaux publics


Hei d'Schreiwes vum Ministère:

Co-voiturage depuis les frontières: transporter plus de personnes… dans moins de véhicules (06.05.2019)

Communiqué par: ministère de la Mobilité et des Travaux publics

En date du 6 mai 2019, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, a présenté le projet de covoiturage et du réaménagement de la bande d’arrêt d’urgence sur l’autoroute A6. «Aux heures de pointe, pas moins de 250.000 de sièges de voiture se déplaçant en direction du centre-ville sont vides», a affirmé le ministre, «l’objectif consistera à permettre à un maximum de personnes de se déplacer mais dans moins de véhicules, ceci via le co-voiturage.»

Le directeur de l’Administration des ponts et chaussées, Roland Fox, a expliqué que pour pouvoir assurer le co-voiturage sur la bande d’arrêt d’urgence, la modulation de la vitesse (à 90 km/h) ainsi que la mise à disposition de la bande d’arrêt d’urgence aux heures de pointe sont nécessaires.

Côté belge, le chantier en vue d’une adaptation de la bande d’urgence et des travaux de réhabilitation sont en cours entre Arlon et Sterpenich, sur une distance totale de 11 kilomètres. Au Luxembourg, le projet de co-voiturage s’étalera sur une distance de 6,5 kilomètres, entre la frontière à Sterpenich et le Kirchberg. Les systèmes de surveillance relatifs au co-voiturage sont en cours d’évaluation. Des adaptations au code de la route sont prévues.

À noter aussi que 9 aires de refuge seront mises en place (tous les 500/1000 mètres); l’échangeur de Steinfort sera réaménagé.

À partir de fin mai/début juin 2019, une phase-test en matière de régulation de vitesse sera effectuée sur l’A6. Cette phase-test durera probablement jusqu’aux vacances d’été, la vitesse maximale autorisée aux heures de pointe étant dès lors de 90 km/h.

Le coût total du projet est de 60 millions d’euros. Le début des travaux s’effectuera en 2021, la durée des travaux est estimée à 2 ans.