NewsTester no Dreifjuegd op Wëllschwäin negativ ausgefall

Lescht Woch ass eng Dreifjuegd laanscht d'belsch Grenz organiséiert ginn, dat am Kader vun der Bekämpfung géint d'afrikanesch Schwéngspescht.

Leschten Update: 10.07.2019, 05:19:56

© Anthony WALLACE / AFP

Bei der Dreifjuegd, déi de 4. a 5. Juli laanscht d'belsch Grenz organiséiert ginn ass, sinn am Ganze 7 Wëllschwäin erschoss ginn. Dat huet de Landwirtschaftsministère en Dënschdeg matgedeelt.

Donieft goufen och 2 Kadaver fonnt. D'Resultater vun den Analysen hu gewisen, datt de Virus vun der afrikanescher Schwéngspescht bis ewell net op Lëtzebuerger Terrain ukomm ass. Just beim Test vun engem Kadaver konnt den Test net méi duerchgefouert ginn. Domat de Virus net zu Lëtzebuerg ukënnt, sollen zousätzlech Mesurë geholl ginn.

Wéi de Ministère matdeelt, dierf deemno wärend der Nuecht an der Zone blanche geschoss ginn. Weider sollen och Falen an där Zon installéiert ginn, fir dëse Beräich esou séier wéi méiglech Wëllschwäifräi ze kréien.

Hei d'Schreiwes:

Chasse aux sangliers du 4 et 5 juillet: tous les tests sont négatifs!
Communiqué par: Ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural

Dans le but d’une dépopulation de sangliers de la zone blanche afin de prévenir l’introduction du virus de la peste porcine africaine (PPA) au Luxembourg, une chasse aux sangliers a été organisée le 4 et 5 juillet 2019 le long de la frontière belgo-luxembourgeoise.

Cette chasse, organisée par les locataires de chasse privés, couvrait tous les lots de chasse de la zone blanche et a réuni pendant ces 2 jours une centaine de chasseurs et une cinquantaine de traqueurs qui se sont déplacés sans chiens afin d’éviter une perturbation des jeunes chevreuils.

Bilan positif - tests négatifs!

Lors des 2 jours de chasse, 7 sangliers ont été tirés et 2 cadavres de sangliers ont été découverts. Ils ont été transportés au centre de collecte de Mamer en vue de l’échantillonnage pour réaliser les analyses pour le virus de la PPA.


Les analyses des 7 sangliers ont été négatives et concernant celles réalisées sur les 2 cadavres trouvés, une analyse a été négative, alors que l’autre était irréalisable.

À ce jour, sur les 226 tests effectués au Laboratoire de médecine vétérinaire de l’État (LMVE) sur des cadavres de sangliers concernant la PPA, tous les résultats ont donc été négatifs.

Pour chaque sanglier tiré, une indemnité sanitaire de 100 euros sera payée par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural.

Cette chasse, qui a bénéficié du soutien logistique de  l’Administration des services vétérinaires, de l’Administration de la nature et des forêts, de l’Administration des ponts et chaussées, de l’armée ainsi que de la commune de Käerjeng s’est déroulée sans perturbations.

Dans ce contexte, Romain Schneider tient à remercier tous les acteurs ayant participé à cette action pour leur précieuse collaboration.

Plan de réduction: nouvelles mesures de prévention

Le but de cette chasse était, entre autre, de faire un état des lieux de la population des sangliers à l’intérieur de la zone blanche. En effet, les chasseurs et traqueurs ont signalé la présence d’une cinquantaine de sangliers et marcassins durant les actions menées pendant ces 2 jours.


Mais, vu la période estivale ainsi que la végétation très dense, l’on s’attendait à ne pas pouvoir procéder au dépeuplement total de sangliers dans la zone blanche.

Pour le ministre Romain Schneider, il est donc important de poursuivre le plan de réduction avec des mesures supplémentaires ayant comme finalité le dépeuplement total de sangliers afin d’établir un vide sanitaire à l’intérieur de la zone blanche au plus tard pour la fin de l’été conformément aux recommandations de l’expert de la Commission européenne.

Pour cela, un nouvel appel est lancé aux locataires de lots de chasse privés d’intensifier leurs efforts de prélèvement de sangliers dans la zone blanche. À cette fin, le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural autorisera le tir de nuit sur sanglier dans cette zone à titre temporaire. De plus, des dispositifs de capture pour sangliers seront mis en place afin d’accélérer le dépeuplement dans la zone blanche.

Romain Schneider tient à souligner que ces mesures sont nécessaires dans le cadre de la lutte contre la peste porcine. L’introduction et la propagation du virus de la peste porcine sur le territoire luxembourgeois aurait un impact considérable.

La population est, par ailleurs, appelée à rester vigilante et à signaler toute détection de cadavre de sanglier au préposé de la Administration nature et des forêts local ou à la hotline: (+352) 247-56666 (Administration de la nature et des forêts).

Pour avoir des informations supplémentaires, veuillez consulter le dossier sur le portail: https://agriculture.public.lu/de/actualites/dossiers/2019/afrikanische-schweinepest.html