Zesumme mat de verschiddenen Acteuren aus dem Gesondheetssecteur soll de Gesondheetssystem fir d’Zukunft fit gemaach ginn.

E Freidegmoien ass de sougenannte Gesondheetsdësch fir eng éischte Kéier beienee komm. Dës Reunioun war sech vun enger Rëtsch Acteuren aus dem Gesondheetssecteur gewënscht ginn, fir aktuell Problemer ze diskutéieren an optimalerweis ze léisen.

Wéi et vun der Gesondheetsministesch Paulette Lenert geheescht huet, hätt een där Problemer, och wann een nach keen Noutstand z.B. beim Personal am Gesondheetssecteur hätt. De Gesondheetsdësch wier deemno eng gutt Méiglechkeet fir un deene Problemer ze schaffen. 6 grouss Themefelder goufen elo mol bei der 1. Reunioun identifizéiert, dorënner d’Finanzement vum Gesondheetssystem, nei Technologien an de Gesondheetsberuffer an d’Preventioun.

Lauschtert hei de ganze Reportage:

Weider soll och gekuckt ginn, wéi de Service um Patient ka verbessert ginn, dorënner och déi administrativ Vereinfachung. Sënn an Zweck vum Gesondheetsdësch ass da fir idealerweis Ufank d’nächst Joer en nationale Gesondheetsplang fir déi nächste 5 Joer kënne virzeleeën.

Liest hei de ganze Communiqué:
Romain Schneider, ministre de la Sécurité sociale, et Paulette Lenert, ministre de la Santé et ministre déléguée à la Sécurité sociale, ont donné le coup d’envoi officiel du «Gesondheetsdësch», ensemble avec les parties prenantes initiatrices de cette idée.

Cette première rencontre, née d’une volonté de poursuivre un dialogue constructif entre les partenaires sociaux, l’AMMD, la FHL, le ministère de la Sécurité sociale et le ministère de la Santé, place sur la bonne voie les groupes de travail qui seront ouverts à toutes les parties concernées et qui seront axés autour de 5 thèmes fondamentaux en matière de santé et de sécurité sociale:

  • «Vers une meilleure complémentarité entre les secteurs hospitalier et extrahospitalier»
  • «L’amélioration des relations avec les personnes protégées et les prestataires»
  • «La prévention dans le domaine de la santé»
  • «Le recours aux nouvelles technologies en santé»
  • «Le financement du système de santé».

Romain Schneider a souligné que «cet espace d’échange permet d’approfondir la matière et de proposer des pistes dans l’intérêt des assurés, tout en préservant les principes de la sécurité sociale».

En effet, l’objectif du «Gesondheetsdësch» est de définir une vision partagée de notre système de santé de demain. Il s’agira de définir des mesures destinées à améliorer l’efficacité du système de santé en tenant compte des besoins de la population, de l’évolution des techniques médicales et des ressources dont dispose le pays.

Pour Paulette Lenert, «le Gesondheetsdësch sera un échange participatif et structuré autour des défis auquel notre système de santé est confronté aujourd’hui. Nous devons dégager une vision commune autour des actions requises pour faire avancer notre système et pour le rendre attractif pour le patient et les prestataires.»

Les ministres ont présenté un plan de travail qui se veut ambitieux. Un premier bilan sera effectué avant l’été.