Bei der Liwwerung vu Schutzmaterial fir d'Agenten am Prisong koum et zu Retarden. Der Administratioun no hätt dat awer valabel Grënn.

Den Dënschdeg hat d'Associatioun vun den Agenten am Prisong (AAP) sech doriwwer beklot, dass versprachent Schutzmaterial nach net geliwwert gouf. Elo huet d'Prisongsadministratioun dorop reagéiert a gesot, dass den Interventiounsgrupp an de leschte 6 Méint Material am Wäert vun iwwer 48'600 Euro kritt hätt.

Weidert Material géif geliwwert ginn, ma et hätt e Retard ginn, well d'Commande op Wonsch vun dësem Interventiounsgrupp changéiert gouf.

An da wier och nach d'Corona-Pandemie dotëscht komm. Dobäi kënnt, dass de Gros vum Material net op Stock ass an extra muss hiergestallt ginn. Et gëtt sech erwaart, dass déi leschte Liwwerung am Juli ukënnt.

Liest hei de ganze Communiqué:

La direction de l’Administration pénitentiaire se doit de prendre position par rapport au communiqué de presse publié en date du 19 mai 2020 par l’Association des agents pénitentiaires (AAP).

L’Administration pénitentiaire rejoint l’AAP pour affirmer que la mise en place d’une brigade canine et l’installation d’un détecteur à drogues IONSCAN 600 dans l’ensemble des trois centres pénitentiaires, constitue un pas en avant important dans la lutte complexe contre la présence de stupéfiants en milieu pénitentiaire. La direction de l’Administration pénitentiaire, en ce qui concerne la dotation de matériel, notamment au profit du groupe d’intervention pénitentiaire (GRIP), souligne que le GRIP a d’ores et déjà été livré de matériel d’un coût total de 48.683 euros dans les derniers 6 mois environ.

Du matériel supplémentaire est en cours de livraison. Le 2e volet de la commande a subi un retard, notamment dû à un changement de commande sur demande du GRIP. Le délai de livraison s’est entre autres également prolongé par les effets de la pandémie du coronavirus. Le dernier lot de l’équipement est attendu au Centre pénitentiaire de Luxembourg (CPL) vers juillet au plus tard. Notons qu’il s’agit de matériel de pointe qui n’est généralement pas en stock auprès des fournisseurs, mais uniquement produit sur commande.

Le nouvel équipement permet avant tout de doter chaque membre du GRIP de son propre matériel ce qui répond en effet au besoin évident de garantir un maximum d’hygiène. 

En ce qui concerne le nouveau matériel d’armement, des formations spécifiques organisées à l’étranger auprès du producteur pour les moniteurs de tir de l’Administration pénitentiaire sont prévues afin que ceux-ci forment par la suite à leur tour les membres du GRIP à l’usage correct de ces armes très spécifiques. Des cours de recyclage dans des techniques d’intervention utilisées en milieu carcéral sont organisés chaque année.

Quatre formations spécifiques au GRIP ont eu lieu en 2019 et 2020. L’Administration pénitentiaire souligne également qu’elle a des entrevues régulières avec l’AAP pour mettre à plat tous les problèmes qui peuvent se présenter.