Wéi den Ausseminister Asselborn matgedeelt huet, hätt Dänemark net am Viraus doriwwer informéiert, datt Lëtzebuerg géif op déi schwaarz Lëscht gesat ginn.

Lëtzebuerg ass net am Viraus vun Dänemark doriwwer informéiert ginn, datt d'Land op déi schwaarz Lëscht gesat gëtt. Dat huet den Ausseminister Jean Asselborn op eng parlamentaresch Fro vum Mars di Bartolomeo an Yves Cruchten geäntwert.

Iwwerdeems hätt Lëtzebuerg aner Länner doriwwer informéiert, datt déi héich Infektiounszuelen hei am Land mam large scale testing ze dinn hunn. Keen anert Land am Schengenraum géif esou vill teste wéi Lëtzebuerg. Den Ausseminister hätt selwer e Bréif un déi Länner geschriwwen, déi en Areesverbuet fir Lëtzebuerg agefouert hunn an och un d'Nopeschlänner, fir d'Aféierung vun engem Areesverbuet ze verhënneren. 9 aner Länner hu jo en Areesverbuet agefouert (Zypern, Finnland, Rumänien, Estland, Irland, Lettland, Litauen, Slowakei, Sloewnien) an Norwegen eng Quarantäneflicht.

Weider huet den Asselborn betount, datt ee géif mat de verschiddene Länner a Kontakt bleiwen, fir datt si hir Decisioun réckgängeg maachen.

Liest hei de Communiqué am Detail:

Réponse de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes Jean Asselborn à la question parlementaire urgente n°2518, du 10 juillet 2020
Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes


Réponse de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes Jean Asselborn à la question parlementaire urgente n°2518, du 10 juillet 2020, des honorables Députés Mars Di Bartolomeo et Yves Cruchten:

1. Nous aimerions savoir de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères si le Gouvernement a été officiellement informé de ces décisions prises notamment par le Danemark ?

Le Gouvernement n’a pas été informé au préalable de la décision danoise.

2. Le Gouvernement luxembourgeois a-t-il informé ses partenaires de la situation spécifique dans notre pays et plus précisément du « large scale testing », d’une routine de diagnostique fiable du système de surveillance efficace et du tracing systématique expliquant les chiffres actuels ?

Nos partenaires sont systématiquement informés sur les modalités de l’approche luxembourgeoise de lutte contre la pandémie afin d’expliquer et contextualiser les chiffres actuels, et ce aussi bien via les canaux bilatéraux qu’européens. J’ai moi-même envoyé une lettre aujourd’hui à mes homologues des pays voisins ainsi qu’aux ministres des pays ayant adopté des mesures restrictives à l’entrée pour mettre en exergue l’approche luxembourgeoise en matière de « large scale testing », de routine diagnostique et de traçage systématique, y compris transfrontalier, en relevant que, selon les derniers chiffres du « European Centre for Disease Control (ECDC), le Luxembourg fait en moyenne 9582 tests/100.000 habitants sur une période de 7 jours, ce qui est de loin le nombre le plus important de tests au niveau de l’espace Schengen.

3. Est-ce que d’autres pays ont annoncé leur intention de suivre la décision du Danemark ?

En fonction de critères épidémiologiques et de modèles qui varient de pays en pays, diverses mesures restrictives, qui peuvent aller de l’interdiction d’entrée pour des voyages non-essentiels à la quarantaine et l’auto-isolation en passant par l’obligation de présenter un certificat de test négatif, ont été mises en place par la Lituanie, l’Estonie, la Lettonie, l’Irlande, la Slovénie, la Roumanie, la Finlande, la Slovaquie et Chypre. La Norvège vient d’annoncer une mesure de quarantaine.

En revanche, à partir d’aujourd’hui, les voyageurs en provenance du Luxembourg sont exemptés de la quarantaine obligatoire de quatorze jours au Royaume-Uni.

4. Quelles sont les démarches que notre Gouvernement a entamées respectivement entend prendre pour faire revenir nos partenaires sur leur décision ?

Comme indiqué précédemment, des efforts explicatifs pour objectiver les chiffres pandémiques au Luxembourg ont été entrepris tout au long de la crise et continueront à être faits tant au niveau bilatéral avec nos partenaires européens qu’au niveau multilatéral dans les instances de l’Union européenne, à l’instar des lettres que je viens d’écrire à mes homologues européens.