Wéi all Woch verëffentlecht de Gesondheetsministère de Réckbléck vun den Infektioune mam Coronavirus. 

An der Woch vum 16. bis 22. November ass d'Zuel vun den Neiinfektioune liicht erofgaange mee se bleift bei 3.851 Fäll nach ëmmer héich. Déi Woch virdru waren et 4.013 Fäll. Deemno goufen d'lescht Woch 69.076 Tester gemaach. Dat sinn der bal 2'000 méi wéi déi Woch virdrun. Donieft as d'Zuel vun den identifizéierte Kontakter nees eropgaangen. Esou goufen an där Woch ronn 15'000 Kontaktpersounen identifizéiert. Dës Hausse kënnt duerch déi verstäerkten Ekippen, déi de Contact-Tracing bedreiwen. Den 22. November waren am ganzen 8.834 Persoune mam Coronavirus infizéiert an 22'004 Leit gëllen als geheelt.

Et goufen och d'lescht Woch 39 Doudesfäll registréiert. D'Altersmoyenne vun den Doudesaffer läit bei 85 Joer. D'Zuel vun den Infektiounen si bei den Alterskategorië 15-29 a 20-34 Joer eropgaangen. D'lescht Woch waren 8'057 Persounen an Isolatioun9'820 waren an der Quarantän. Dat sinn  10% manner wéi déi Woch virdrun.

Bei enger Analys déi iwwert zwee Deeg gemaach gouf, hätt ee festgestallt, dass een sech am Familljemilieu mat am meeschten ustécht, mat 34,2% vun de positive Fäll. Ma wéi de Gros vun den Infektiounen zustane kënnt ass awer weiderhinn nach net gewosst. Deemno wiere 40% vun den Infektiounsquellen onbekannt.

Communiqué vum Gesondheetsministère

 
Pour la semaine du 16 au 22 novembre, le nombre de personnes testées positif à la COVID-19 continue de diminuer légèrement, mais reste à un niveau élevé, avec 3.851 cas, par rapport à 4.013 cas pour la semaine précédente. Le nombre de contacts identifiés a cependant augmenté sensiblement pour se situer à 15.072 (+69%), grâce notamment au renforcement substantiel récent de l’équipe du contact tracing.

La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées COVID-19 positif a encore baissé de 40,6 à 39,8 ans.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 16 au 22 novembre s'élève à 69.076 contre 67.734 pour la semaine précédente.

En date du 22 novembre, le nombre d'infections actives s'élevait à 8.834 (par rapport à 9.339 au 15/11) et le nombre de personnes guéries est passé de 17.685 à 22.004. 37 nouveaux décès, contre 39 la semaine antérieure, en lien avec la COVID-19 sont à déplorer. La moyenne d’âge des personnes décédées est de 83 ans.

Pour la semaine du 16 au 22 novembre, 186 hospitalisations en soins normaux et 45 hospitalisations en soins intensifs de patients Covid ont été confirmées, contre 170 respectivement 42 la semaine précédente.

Le taux de reproduction effectif (RT eff) est passé de 0,97 à 1,00 et le taux de positivité sur les tests effectués se situe à 5,53% contre 5,92% la semaine précédente (moyenne sur la semaine).

Le taux d'incidence est de 615 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, respectivement de 1.256 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours. À noter que pour la semaine du 16 novembre, le taux d’incidence s’élevait à 641 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours.

Il a augmenté chez les 0-14 ans et les 75+ ans, alors que dans toutes les autres tranches d’âge et par conséquence dans la population générale la tendance à la diminution continue. La tranche des 75+ ans ressort comme étant la plus touchée, suivi par les tranches d’âge des 15-29 ans. Chez les 60-74 ans le taux d’incidence diminue depuis trois semaines consécutives et c’est maintenant le groupe d’âge avec le taux le moins élevé.

Quarantaines et isolements :

Pour la semaine du 16 au 22 novembre, 8.057 personnes se trouvaient en isolement (-8%) et 9.820 en quarantaine (-10% par rapport à la semaine précédente).

Contaminations :

Le taux des contaminations dont la source n’est pas clairement attribuable reste élevé avec 40%.

D’après l’analyse réalisée sur deux jours complets (16 – 17/11) et portant sur 1.323 cas, montre que le cercle familial reste la source la plus fréquente (34,2%) des infections à la COVID-19.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 :

Le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) montre qu'au cours de la semaine semaine du 16 au 22 novembre, les flux d'ARN du SARS-CoV-2 dans les eaux usées étaient très comparables à ceux observés durant les 3 semaines précédentes. Le niveau de contamination demeure dans les treize stations d'épuration analysées à des valeurs élevées, ce qui indique une prévalence encore très élevée du virus dans les eaux usées. Pour la deuxième fois, les données recueillies cette semaine semblent indiquer une légère tendance à la baisse, bien qu'elle reste très faible. Cette tendance devra être confirmée dans les jours ou les semaines à venir. L'ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.