Déi Lëtzebuerger Deputéiert gouf wéinst "psychologescher Belästegung" géint hir Assistenten suspendéiert.

Wéinst „psychologescher Belästegung" par Rapport zu hiren Assistenten huet den EU-Parlamentspresident Sassoli, déi Lëtzebuerger EU-Deputéiert fir d’DP Monica Semedo fir zwou Woche suspendéiert. Si kritt hir Indemnitéite fir 15 Deeg gestrach.

D’Deputéiert huet an engem Communiqué op d'Virwërf an op d'Strof reagéiert. Deemno entschëllegt si sech bei hire fréiere Mataarbechter a präziséiert, dass si exigent war, vis-à-vis vu sech an och vis-à-vis vun hirer Ekipp. Dat hätt zu Spannunge gefouert. Si akzeptéiert d’Strof vum EU-Parlament.

Liest hei den Detail:

Communiqué de presse - janvier 2021

Lors de la séance plénière du 18 janvier 2020, le président du Parlement européen a prononcé une sanction à mon encontre, suite à mon comportement envers mes anciens assistants parlementaires.

Par ce communiqué, je tiens préalablement à présenter mes excuses à mes anciens collaborateurs. Depuis le début de mon mandat et comme toujours, j‘ai été exigeante envers moi et mon équipe, ce qui a malheureusement créé des tensions insurmontables, ce que je regrette.

J'accepte la décision Président du Parlement ainsi que sa décision sur les sanctions.

Après une réorganisation de mon staff en mars 2020, j'entretiens une excellente relation professionnelle avec l'ensemble de mes assistants. Mon équipe et moi continuons à œuvrer chaque jour pour une meilleure Europe au service de tous les citoyens.

Monica SEMEDO