D'Zuel vun de positiv geteste Persounen ass fir déi 10. Woch hannerteneen erofgaangen.

D'Zuel vun de Persounen, déi lescht Woch zu Lëtzebuerg positiv op de Coronavirus getest goufen, ass géigeniwwer der Woch virdrun ëm 8,5 Prozent gefall. D'lescht Woch goufen 324 Neiinfektioune mam Coronavirus gezielt. Déi Woch virdru waren et der nach 354. Domadder ass d'Zuel vun de positiv geteste Persoune fir déi 10. Woch hannerteneen erofgaangen. D'Zuel vun de positive Casen ass dobäi gefall obwuel d'lescht Woch méi Tester gemaach goufen ewéi di Woch virdrun. D'lescht Woch goufe 47.272 PCR-Tester gemaach. Déi Woch virdru waren et der knapps 44.490.

Iwwerdeems goufen am Laf vun der leschter Woch 217 Persounen, bei deenen e Schnelltest gemaach gouf, positiv op de Covid-19 getest.

Aus den Analyse vum nationale Gesondheetslaboratoire geet ervir, dass d'Majoritéit vun den Neiinfektiounen hei am Land nach ëmmer op déi brittesch Variant vum Covid-19 zeréckzeféieren ass. 66,5 Prozent vun den Neiinfektioune sinn op d'Mutatioun mat der Bezeechnung B.1.1.7, déi mëttlerweil och als Alpha bezeechent gëtt, zeréckzeféieren. Iwwerdeems breet déi indesch Variant vum Coronavirus, déi mëttlerweil als Delta-Variant bezeechent gëtt, sech ëmmer weider aus. Dës gouf a 16,3 Prozent vun den Echantillonen, déi d'lescht Woch sequenzéiert goufen, nogewisen. 2,8 Prozent vun den Neiinfektioune waren op déi südafrikanesch Mutatioun (B1.351/Beta) vum Virus zeréckzeféieren. Déi brasilianesch Variant vum Virus (P.1/Gamma) gouf an 2,1 Prozent vun den ënnersichten Echantillonen detektéiert.

De 06. Juni goufe 675 aktiv Infektioune mam Coronavirus hei am Land registréiert. Dëst géigeniwwer 883 den 30. Mee. D'Zuel vun den aktiven Infektiounen ass also weider zeréckgaangen. D'Zuel vun de geheelte Persounen ass iwwerdeems vun 68.233 op 68.763 geklommen. D'Altersmoyenne vun de Persounen, déi positiv op de Covid-19 getest goufen, ass géigeniwwer der Woch virdru liicht geklommen. Dat vun 32,6 op 33,9 Joer.

Am Laf vun der leschter Woch sinn 2 Mënschen um Coronavirus gestuerwen. Dat sinn der 2 manner ewéi déi Woch virdrun. Hir Altersmoyenne louch bei 57 Joer.

An de Spideeler gouf et dann op en Neits eng Baisse vun de Patienten déi am normale Service ënnerbruecht waren. D'lescht Woch waren dat der 15. Dëst géigeniwwer 19 an der Woch virdrun. D'Zuel vun de Patienten op den Intensivstatioune louch d'lescht Woch bei 4. Dat sinn der däitlech manner ewéi nach di Woch virdrun. Do waren et der nach 13

Tëscht dem 31. Mee an dem 6. Juni waren 836 Persounen an Isolatioun a 789 a Quarantän. Géigeniwwer der Woch virdru stellt dëst eng Baisse vun 28 respektiv 30 Prozent duer.

De Reproduktiounstaux vum Virus louch op déi ganze lescht Woch gekuckt bei 0,89 an ass domadder géigeniwwer der Woch virdru minimal geklommen. Do louch Dëse bei 0,82. Den Taux vun de positiven Tester ass iwwerdeems liicht gefall. Op déi ganz lescht Woch gekuckt, waren 0,69 Prozent vun de Corona-Tester positiv. Déi Woch virdru louch den Taux vun de positiven Tester nach bei 0,8 Prozent. Och den Taux vun de positiven Tester, déi op Ordonnance gemaach goufen, ass zeréckgaangen. Dat vun 2,25 op 1,92 Prozent.

Iwwerdeems ass et nach ëmmer de Fall, dass déi meeschte Leit sech an der Famill ustiechen. Dat war bei 35,1 Prozent vun de Persounen déi d'lescht Woch positiv op de Coronavirus getest goufen de Fall.

Am Laf vun der leschter Woch kruten 22.769 Persounen eng éischt an 21.165 Persounen eng zweet Dosis vun engem vun de Vaccine géint de Covid-19.

Hei fannt dir weider Detailer:

COVID-19: Rétrospective de la semaine du 31 mai au 6 juin (09.06.2021)

Communiqué par: ministère de la Santé / Laboratoire national de santé (LNS) / Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Pour la semaine du 31 mai au 6 juin, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a continué à diminuer pour la 10e semaine consécutive de 354 à 324 (-8,5%), alors que le nombre de leurs contacts étroits identifiés, a augmenté de 766 à 908 contacts (+18,5%).

À noter que le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 31 mai au 6 juin a augmenté de 44.490 à 47.272.

217 personnes ont déclaré un test antigénique rapide positif. 

En date du 6 juin, le nombre d'infections actives était à nouveau en baisse avec 675 (par rapport à 883 au 30.05) et le nombre de personnes guéries est passé de 68.233 à 68.763. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées COVID-19+ augmente légèrement (de 32,6 à 33,9 ans).

Le nombre de nouveaux décès en lien avec la COVID-19 a baissé de moitié avec 2 décès à déplorer. La moyenne d’âge des personnes décédées a fortement diminué à 57 ans.

La décrue se poursuit dans les hôpitaux avec une diminution de 19 à 15 admissions de patients COVID confirmés en soins normaux. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a baissé substantiellement de 13 à 4. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est restée stable à 55 ans.

Taux de positivité et taux d’incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) est resté relativement stable avec 0,89 (0,82 pour la semaine précédente) et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, Large Scale Testing, contact tracing) a légèrement diminué de 0,80% à 0,69% (moyenne sur la semaine). La même évolution peut être observée pour le taux de positivité pour les tests effectués sur ordonnance, donc pour les personnes présentant des symptômes, qui est passé de 2,25% à 1,92%.

Le taux d'incidence continue clairement sa tendance à la baisse, avec 51 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 56 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 24 mai. Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence diminue dans les tranches d’âge 0-14 ans (-10%), 15-29 ans (-9%), 30-44 ans (-1%) et 45-49 ans (-3%). La tranche d’âge des 75 ans ou plus a le taux d’incidence le plus bas avec 9,6 cas pour 100.000 habitants, suivie des 60-74 avec 24 cas pour 100.000 habitants. La tranche d’âge des 15-29 ans a le taux d’incidence le plus élevé avec 80 cas pour 100.000 habitants.

Quarantaines et isolements

Pendant la semaine du 31 mai au 6 juin, 836 personnes se trouvaient en isolement (-28%) et 789 en quarantaine (-30% par rapport à la semaine précédente).

Contaminations

Pour les 324 nouveaux cas, le cercle familial reste le contexte de transmission des infections à la COVID-19 le plus fréquent avec 35,1%, suivi par les loisirs (5,1%) et les voyages à l’étranger (3,9%). Le taux des contaminations dont la source n’est pas clairement attribuable augmente sensiblement à 50%.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 31 mai au 6 juin, 43.934 doses ont été administrées au total, presque le double de la semaine précédente. 22.769 personnes ont reçu une 1re dose et 21.165 une 2e, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 8 juin à 406.570 (1re et 2e dose). 163.500 personnes présentent un schéma vaccinal complet.

L’évolution des variants

Pour la semaine du 24 au 30 mai, la couverture du séquençage de la population était de 55,4%.

Concernant les 354 échantillons réalisés pour la semaine 21/2021, on constate la répartition suivante:

  • le variant Alpha (britannique) (B.1.1.7) représente 66% des cas, contre 76,1% pour la semaine 20;
  • le variant Delta (indien) (B.1.617.2) représente 16,3% des cas, contre 7,5% pour la semaine 20;
  • le variant Beta (sud-africain) (B.1.351) représente 2,8% des cas, contre 2,5% pour la semaine 20;
  • le variant Gamma (brésilien) (P.1) représente 2,1% des cas, contre 2,2% pour la semaine 20.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 

Le niveau de contamination des 13 stations d’épuration échantillonnées étudiées par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) au cours de la semaine 21 et 22 de 2021 montre une tendance constante à la baisse au cours des dernières semaines, avec toutefois une stabilisation du signal lors des dernières analyses effectuées. Les analyses des prochaines semaines devront confirmer ce résultat.

L'ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.