Dëse Radar miesst déi duerchschnëttlech Vitess, mat där Gefierer duerch den Tunnel fueren.

De Streckeradar beim Tunnel Markusbierg geet den 1. Dezember an de reguläre Betrib. Dat deelt de Mobilitéitsministère en Dënschdeg an engem Communiqué mat.

De Radar hat sech jo zënter dem 20. September an enger Testphas befonnt. Dëse wäert déi duerchschnëttlech Geschwindegkeet moossen, mat där d'Gefierer duerch deen 1.600 Meter laangen Tunnel fueren. Fir an Direktioun Däitschland, ass déi maximal Vitess am Tunnel op 90 Stonnekilometer limitéiert. Fir sougenannten "poids lourds" mat engem maximale Gewiicht vu 7,5 Tonne läit déi maximal Vitess iwwerdeems bei 70 Stonnekilometer.

Hei fannt dir de Communiqué vum Mobilitéitsministère: 

Lutte contre l'insécurité routière au Luxembourg: le radar-tronçon dans le tunnel Markusberg sur l'A13 entrera en service le 1er décembre 2021 (23.11.2021)

Communiqué par : ministère de la Mobilité et des Travaux publics

 

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, le radar-tronçon dans le tunnel Markusberg sur l’autoroute de la Sarre-A13, après une phase test qui a commencé le 20 septembre, entrera en service et donc en phase répressive en date du 1er décembre 2021.

Il s’agit du deuxième radar-tronçon qui est installé au Luxembourg, après celui sur la N11, entre Waldhof et Gonderange. Les radars sont annoncés par des panneaux avant l’entrée dans les tubes respectifs, dans les deux directions.

Le radar-tronçon calcule la vitesse moyenne des véhicules sur toute la longueur du tunnel (1.600 m). La vitesse maximale autorisée dans les tunnels est de 90 km/h et limitée dans le tube en direction de l’Allemagne à 70 km/h pour les poids lourds avec une masse maximale autorisée de 7,5 t. Une tolérance de 3 km/h ou 3% pour les vitesses au-dessus de 100 km/h sera déduite de la valeur calculée.

Les excès de vitesse sont la cause de la plupart des accidents graves, voire mortels. Les conséquences sont d’autant plus dramatiques dans un tunnel qui a un gabarit plus réduit par rapport à la route normale. En cas d’incident, le champ de manœuvre pour les conducteurs qui suivent est restreint. En plus, l’accès peut s’avérer problématique pour les services de secours, surtout en cas d’incendie et donc de déclenchement d’un plan de sauvetage.

Rappelons que, comme pour les autres radars, les photos seront effacées au plus tard deux semaines après l'acquittement de l'avertissement taxé. Les photos enregistrées non exploitables sont effacées au plus tard deux mois après leur enregistrement. En cas de procédure pénale, le délai d’effacement des photos court à compter du jour où le dossier a été définitivement classé sans suite, où la décision judiciaire n’est plus susceptible d’aucun recours ou où l’action publique est prescrite.