D'lescht Woch ware 7 Persounen hei am Land am Zesummenhang mam Coronavirus gestuerwen.

Am Laf vun der leschter Woch goufen zu Lëtzebuerg 15.293 Neiinfektioune mam Coronavirus registréiert.
Géigeniwwer der Woch virdrun, stellt dat eng Hausse vun 30 Prozent bei den Neiinfektiounen duer. Do goufen der nach ronn 11.700 gezielt. D’Zuel vun de PCR-Tester, louch d’lescht Woch da bei 42.150. Déi Woch virdru waren et der nach 37.800. Op déi ganz lescht Woch gekuckt louch den Inzidenztaux vun de Persounen, déi net géint de Covid-19 geimpft sinn, bei 3.769. Dee vun de Persoune mat engem kompletten Impfschema louch dogéint bei 1.831.

Iwwerdeems waren d'lescht Woch 7 Persounen hei am Land am Zesummenhang mam Coronavirus gestuerwen. D'Altersmoyenne vun den Doudesaffer louch bei 75 Joer.

Iwwerdeems goufen d'lescht Woch 58 Persounen am Zesummenhang mam Covid-19 an déi normal Servicer vun de Spideeler ageliwwert. D'Zuel vun de Patienten op den Intensivstatiounen ass iwwerdeems vun 19 op 14 gefall.

Hei fannt dir weider Detailer zu der sanitärer Situatioun: 

COVID-19 : Rétrospective de la semaine du 17 au 23 janvier 2022 (26.01.2022)

Communiqué par : ministère de la Santé / ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse / Laboratoire national de santé (LNS) / Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

 

Pour la semaine du 17 au 23 janvier, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a augmenté de 11.734 à 15.293 (+30%). 

Parmi les 15.293 infections détectées cette semaine, le taux d’incidence est de 3.769 pour 100.000 personnes non-vaccinées et de 1.831 pour 100.000 personnes avec un schéma vaccinal complet.

Parmi les hospitalisations, 20 patients sur 58 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés (38 patients avaient un schéma vaccinal complet), alors que 10 patients sur 14 en soins intensifs n’étaient pas vaccinés.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 17 au 23 janvier a augmenté de 37.818 à 42.151.

312 personnes ont déclaré un test antigénique rapide (TAR) positif pour la semaine de référence, contre 152 pour la semaine d’avant, portant le nombre de résultats positifs suite à un TAR effectué par un professionnel de santé à un total de 1.519. Rappelons que les tests antigéniques rapides positifs ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux de positivité. 

En date du 23 janvier, le nombre d'infections actives a augmenté à 27.370 par rapport à 22.433 au 16 janvier et le nombre de personnes guéries est passé à 114.752 (par rapport à 104.403). La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives à la COVID-19 est de 28,1 ans.

Pour la semaine du 17 au 23 janvier, 7 nouveaux décès en lien avec la COVID-19 sont à déplorer. L’âge moyen des personnes décédées est de 75 ans.

Dans les hôpitaux, 58 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu dans l’unité des soins normaux, contre 48 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a diminué de 19 à 14. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est de 47 ans.

Taux de positivité et taux d’incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) est passé à 1,26 (1,03 la semaine précédente), et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, contact tracing) est passé de 31,03% à 36,28%.

Le taux d'incidence a augmenté à 2.409 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 1.848 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente. 

Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence a augmenté dans toutes les tranches d’âge. La plus grande augmentation est enregistrée chez les 75+ ans (+91%) suivi des 60-74 ans (+36%). Le taux d’incidence le plus bas est enregistré chez les 60-74 ans (696 cas pour 100.000 habitants) alors que le taux d’incidence le plus élevé est enregistré chez les 0-14 ans (5.320 cas pour 100.000 habitants).

Quarantaines et isolements 

Pendant la semaine du 17 au 23 janvier, 29.701 personnes se trouvaient en isolement (+31%) et 14.999 en quarantaine (+71%).

Contaminations

Avec l’augmentation du nombre de cas, il est difficile d’appeler tous les cas de la semaine et donc de déterminer la source probable de contamination.

Le cercle familial est la source la plus fréquente (42,8%), suivi du travail (7,8%) le secteur d’aide et soins (4,6%) et les voyages à l’étranger (3,8%). La part des sources indéterminées diminue (29,7%).

Situations particulières en milieu scolaire 

Au cours de la semaine du 17 au 23 janvier 2022, 68 classes réparties sur 43 écoles fondamentales et 8 lycées ont été touchées par un scénario 4 avec plus de 5 cas positifs dans la classe. L’Inspection sanitaire a mis en quarantaine les élèves ni vaccinés ni rétablis.

Vaccinations : point de situation 

Pour la semaine du 17 au 23 janvier, 40.658 doses ont été administrées au total. 2.114 personnes ont reçu une 1re dose, 3.080 une 2e et 35.464 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 25 janvier à 1.212.952.

457.643 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 76,2% par rapport à la population vaccinable (donc la population 5+).

Calcul des doses sur un certificat de vaccination

Concernant les vaccins nécessitant un schéma initial de vaccination complète à 2 doses, le certificat est calculé comme suit :

  • 1/2 pour la première dose, puis 2/2 pour les deux doses c'est-à-dire le schéma initial de vaccination complète
  • 3/3 indique l’administration d’une dose de rappel (booster) après l’achèvement d’un schéma initial de vaccination complète à 2 doses. Ensuite, les doses (X) administrées à la suite de la première dose de rappel sont indiquées par (3+X)/(3+X) (4/4 par exemple si la personne a reçu une 4ème dose).

Concernant les vaccins nécessitant un schéma initial de vaccination complète à dose unique (par exemple Johnson & Johnson) le certificat est calculé comme suit :

  • 1/1 pour la dose unique
  • 2/1 indique l’administration d’une dose de rappel (booster) après l’achèvement d'un schéma initial de vaccination complète à dose unique. Ensuite, les doses (X) administrées à la suite de la première dose de rappel sont indiquées par (2+X)/(1) (3/1, par exemple pour les personnes qui ont fait une 2e dose de rappel suite à une primo-vaccination avec Johnson & Johnson).

En effet, une vaccination initiale avec une dose unique de vaccin Janssen (Johnson & Johnson) suivi d'une dose supplémentaire soit de vaccin Janssen, soit d'un vaccin mRNA (Comirnaty ou Spikevax), est considérée comme une vaccination complète avec booster au Luxembourg et satisfait donc aux exigences du CovidCheck.

Afin de répondre notamment aux besoins des personnes qui voyagent dans des pays européens qui exigent maintenant un schéma vaccinal avec 3 injections, même en cas de vaccination initiale par vaccin Janssen (p.ex. l'Allemagne), le gouvernement a décidé d'offrir ce schéma alternatif à ceux qui souhaitent l'obtenir sur base volontaire.

Les personnes souhaitant réaliser ce schéma vaccinal et obtenir donc une vaccination booster à partir de 3 mois après la 2e injection peuvent se présenter sans rendez-vous dans un point de vaccination "Pop Up", respectivement s'inscrire via le site https://www.covidvaccination.lu afin de recevoir une invitation pour prendre un rendez-vous dans un des 3 centres de vaccination. La démarche sera opérationnelle à partir du jeudi 27 janvier 2022.

Régime CovidCheck 2G+

Les personnes suivantes sont dispensées depuis le 11.01.2022 de l’obligation de test sous le régime CovidCheck 2G+:

  • celles disposant d’un schéma vaccinal complet de moins de 180 jours ; ou
  • celles ayant reçu une vaccination de rappel ; ou
  • celles qui disposent d’un certificat de rétablissement.

Durée de validité des certificats de vaccination

La durée de validité générale des certificats de vaccination est fixée à 270 jours (9 mois) à compter de la date à partir de laquelle le schéma vaccinal est considéré comme complet.

Pour l’instant, la durée de validité des certificats de vaccination établis suite à la vaccination de rappel, n’est pas déterminée.

« Pop Up » Vaccination: Lëtzebuerg léisst sech impfen

Pour renforcer la couverture vaccinale, le gouvernement a décidé de faciliter l’accès à la vaccination en déployant des spots de vaccination temporaires (« Pop Up » Vaccination) et des équipes mobiles seront présentes dans les endroits de passage (zones piétonnes, galeries marchandes, événements organisés par certaines communes).

La liste de tous les spots de vaccinations est actualisée de façon continue et peut être consultée à partir du site web: www.impfen.lu

L’évolution des variants

Les données relatives au séquençage des variants sont publiées tous les vendredis sur le site du Laboratoire national de Santé LNS https://lns.lu/en/departement/department-of-microbiology/revilux/.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 

Selon le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), le niveau de contamination des 13 stations d’épuration analysées au cours de la troisième semaine de 2022 montre une prévalence toujours très élevée du SARS-CoV-2 dans les eaux usées au niveau national. Le niveau actuel de SARS-CoV-2 dans les STEP a maintenant dépassé celui observé en Octobre 2020, qui était jusqu'à présent le niveau le plus élevé mesuré sur l'ensemble de la période analysée (mars 2020 - janvier 2022). Globalement, la tendance générale sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est toujours à la hausse.

Au niveau des différentes stations d'épuration analysées, une tendance très similaire est constatée, avec des niveaux de SARS-CoV-2 comparables aux valeurs les plus élevées observées, pour la quasi-totalité des stations d'épuration. L’ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.