Den neie Jugendpakt gouf e Méindeg vum Educatiounsminister um Belval virgestallt.

Hei handelt et sech ëm en Aktiounsplang fir d’Joren 2022 bis 2025 dee vum SNJ zesumme mat aneren Acteuren a Jonken opgestallt gouf. Wichteg Punkte sinn déi perséinlech Entwécklung an d’Verstäerkung vu sozio-emotionale Kompetenze vun de jonke Leit. Am ganzen huet dëse Pakt 21 Moossnamen. D’Zil ass et de Jonken eng Zukunftsperspektiv ze ginn.

Communiqué vum Educatiounsministère

Ensemble pour le bien-être des jeunes − lancement du pacte pour la jeunesse 2022-2025 (28.06.2022)

Communiqué par : ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse

Le 27 juin 2022, le nouveau pacte pour la jeunesse (Jugendpakt) a été lancé par le ministre de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, à Belval. Ce plan d'action national pour la jeunesse 2022-2025 a été élaboré par le Service de la jeunesse en collaboration avec les acteurs du terrain et les jeunes. Il met l'accent sur le développement personnel et le renforcement des compétences socio-émotionnelles des jeunes.

Une stratégie pour la promotion du bien-être des jeunes

Depuis des années, la politique de l'éducation a pour objectif essentiel de veiller au renforcement des jeunes. Après deux ans de pandémie COVID-19 et la publication du rapport national sur la situation des jeunes au Luxembourg en juin 2021, il était important de définir des mesures concrètes pour maintenir et améliorer le bien-être des jeunes: «La pandémie a montré une fois de plus l'importance du bien-être chez nos jeunes. Mais il est aussi important que nous y contribuions tous activement: à l'école, dans l'éducation non formelle et dans la famille. Avec le pacte de la jeunesse 2022-2025 et les nombreuses mesures concrètes qui l'entourent, nous donnons un signal et un cadre contraignant pour faire de jeunes forts des adultes forts», déclare Claude Meisch.

Ce pacte pour la jeunesse, avec ses 21 mesures et actions concrètes, est la boussole pour la mise en œuvre des priorités retenues. L'objectif de ce plan d'action national, mais aussi de la politique de la jeunesse en général, est d’offrir aux jeunes des perspectives d'avenir et de les aider à se sentir bien dans leur peau et à oser s'engager. Les jeunes sont des membres à part entière de notre société, ils doivent être entendus et ainsi participer activement à son développement. La stratégie pour la promotion du bien-être des jeunes décrite dans le pacte pour la jeunesse 2022-2025 s'articule autour de trois axes prioritaires.

Le bien-être en milieu scolaire

Dans les écoles, il faut créer un environnement et un climat où les jeunes peuvent se rencontrer et développer des compétences sociales et de la résilience. Dans ce contexte, il est important d'améliorer encore la coordination des services psycho-socio-éducatifs et de les ancrer encore davantage dans les lycées. L'accès des élèves aux services psycho-socio-éducatifs, en particulier aux SePAS, sera adapté et facilité.

Le renforcement de l'éducation non formelle

L'animation jeunesse est basée sur les principes pédagogiques de l'éducation non formelle et constitue un pilier important du développement personnel et social des jeunes. Le travail relationnel avec les jeunes est un élément essentiel et la qualité de cette offre dépend en grande partie des éducateurs. Dans ce contexte, il est important que les compétences et le savoir-faire, notamment en matière de bien-être, soient développés de manière continue. Dans ce sens, l’expertise et la formation continue dans les deux domaines thématiques de la santé physique et de la santé digitale seront renforcées.

Travail en commun et mise en réseau des différents acteurs

Les différents acteurs qui s'engagent en particulier pour la jeunesse ont tous le même objectif: aider et soutenir les jeunes.

L'échange entre les différents professionnels psycho-socio-éducatifs est donc essentiel pour coordonner les différentes actions visant le bien-être et le soutien de la santé mentale et physique des jeunes.

Pour ce faire, il est important de faciliter la mise en réseau des acteurs cachés. Dans ce sens, les voies doivent être renforcées entre les institutions formelles et non formelles. Il s'agit de développer des méthodes et des moyens appropriés pour des activités communes qui contribuent au bien-être des jeunes. En même temps, la visibilité des offres et des mesures existantes à différents niveaux doit être améliorée.

Informations complémentaires

Vous trouverez le pacte pour la jeunesse 2022-2025 dans son intégralité sous le lien suivant: http://edulink.lu/hshb.