Den Dikrecher Parquet huet e Communiqué zur Enquête iwwer déi verstümmelt Läich zu Mont-Saint-Martin verëffentlecht.

D’Enquête vun der Lëtzebuerger Police Judiciaire konnt e Verdächtegen identifizéieren. Dëse wier am Mord vun enger 40-järeger Fra verwéckelt. Hir Läich gouf de 19. September zu Mont-Saint-Martin a Frankräich fonnt. Beim Verdächtegen handelt et sech ëm en 48-järege Mann, deen en Donneschdeg festgeholl gouf. E Freideg ass hien da virun den Untersuchungsriichter vun Dikrech komm. De Moment ass hien zu Schraasseg. Him gëtt Mord an Doudschlag virgeworf.

D’Affer konnt duerch zwee Tattooen identifizéiert ginn an duerch eng DNA-Analys. Et handelt sech ëm eng Fra mat portugiseschen Originnen, déi zu Dikrech gewunnt huet. D’Enquête leeft weider, et mussen nach vill Verifikatioune gemaach ginn.

Communiqué vum Dikrecher Parquet

Communiqué du parquet de Diekirch concernant l'enquête après la découverte d’un corps démembré de femme le 19 septembre 2022 à Mont-Saint-Martin (F)

(07.10.2022)

L’enquête de la police judiciaire luxembourgeoise a permis de repérer et d’appréhender une personne soupçonnée d’être impliquée dans l’homicide d’une femme de 40 ans, dont le corps avait été découvert, le 19 septembre 2022 à Mont-Saint-Martin (F). La personne en question, un homme âgé de 48 ans a été arrêté jeudi, 6 octobre 2022 par la police judiciaire.

Il a été présenté aujourd’hui au juge d’instruction de Diekirch qui a émis un mandat de dépôt, l’inculpé se trouvant ainsi actuellement en détention préventive au Centre pénitentiaire de Schrassig. L’auteur présumé a été inculpé principalement d’assassinat (art. 394 du Code pénal) et subsidiairement de meurtre (art. 393 du Code pénal).

La victime avait pu être identifiée grâce à deux tatouages et l’identification a été confirmée par une analyse ADN. Il s’agit d’une femme d’origine portugaise domiciliée à Diekirch. Suite à son identification, le procureur de Diekirch avait requis du parquet de Nancy de lui dénoncer l’affaire ce qui a été fait vendredi 30 septembre 2022. Une instruction a été ouverte.

L’instruction judiciaire luxembourgeoise se poursuit et de nombreuses vérifications sont en cours.

Pour ne pas préjudicier les mesures d’enquête en cours, le parquet de Diekirch ne communiquera pas d’autres éléments pour l’instant et tient à rappeler que toute personne visée par une enquête ou une procédure pénale est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été reconnue par une décision définitive de la juridiction de fond compétente.