Dat huet de Ministère fir sozial Sécherheet en Dënschdeg matgedeelt.

D’Psychotherapië gi vum 1. Februar un rembourséiert. Aus dem Communiqué vum Ministère geet ervir dass de Staatsrot jo säin Avis zu den zwee Reglements Grand-Ducaux verëffentlecht huet. D’Konditioune wieren elo erfëllt fir dass d’Prise en Charge vun der Psychotherapie kéint ufänken. De Minister Claude Haagen rifft an deem Kontext d’Psychotherapeuten, déi dat nach net gemaach hunn, dozou op e Code Prestataire bei der CNS unzefroen. En neie Formulaire fir de Remboursement fënnt een elo um Site vum Ministère.

De Staatsrot huet en Dënschdeg säin Avis iwwer de Remboursement vun de Psychotherapien erausginn. De Projet vum Règlement Grand-Ducal géif de legale Kader vum Code vun der sozialer Sécherheet iwwerschreiden. Dëse géif an deem aktuellen Zoustand géint Verfassung verstoussen, esou de Staatsrot.

De Minister fir sozial Sécherheet Claude Haagen hat jo e Reglement proposéiert well d’Verhandlungen tëscht der CNS an der Federatioun vun de Psychotherapeute gescheitert waren.

Communiqué vum Ministère fir sozial Sécherheet

Remboursement de la psychothérapie à partir du 1er février (24.01.2023)

Communiqué par : ministère de la Sécurité sociale

 

En date du 24 janvier 2023, le Conseil d’État a rendu son avis à propos des deux règlements grand-ducaux régissant les modalités de mise en compte à charge de l’assurance maladie des actes de psychothérapie. Ensemble avec les statuts de la Caisse nationale de santé (CNS), qui ont été adoptés par le Conseil d’administration de la CNS, les conditions sont dès lors réunies pour permettre la prise en charge par l’assurance maladie des séances de psychothérapie.

Les différents textes entreront en vigueur le 1er février 2023. Ce sera donc à partir de cette date que le remboursement des séances de psychothérapie sera effectif.

Claude Haagen commente: «Je suis content qu’après tant d’années de négociations, les assurés peuvent enfin profiter du remboursement des séances de psychothérapies.»

Le ministre invite les psychothérapeutes, qui ne l’ont pas encore fait, à demander un code prestataire à la CNS étant donné que cette formalité est requise pour pouvoir délivrer des actes à charge de l’assurance maladie.

Pour l’instant, la prise en charge des prestations de psychothérapie se fait par remboursement sur présentation de factures acquittées. Afin de permettre un remboursement rapide des prestations de psychothérapie, la CNS a mis à disposition un formulaire type d’un mémoire d’honoraires sur son site web (Formulaire-type Mémoire d'honoraires pour psychothérapeutes (Word) — CNS - Luxembourg (public.lu)). Ce formulaire type contient toutes les informations requises pour permettre une lecture optique, de sorte que le remboursement pourra se faire le plus rapidement.