Den éischten nationale Plang fir de Kampf géint cardio-neuro-vasculaire Krankheeten gouf ugeholl. Virun allem soll d'Preventioun verstäerkt ginn.

De Regierungsrot huet den éischten nationale Plang fir de Kampf géint cardio-neuro-vasculaire Krankheeten e Freideg ugeholl. Am Plang fir 2020 bis 2024 gouf festgehalen, de Stierflechkeetstaux drastesch ze reduzéieren.

Pro Joer géifen 1.300 Persounen duerch esou Krankheete stierwen, obwuel d'Halschent dovun evitéiert kéint ginn, esou d'Santé am Communiqué.

Bis 2024 sollen eng Partie Mesuren ëmgesat ginn, virun allem wëll een d'Preventioun verstäerken.

Hei de Communiqué vun der Santé:

Le Luxembourg se dote de son premier Plan national maladies cardio-neuro-vasculaires (06.12.2019)
Communiqué par: ministère de la Santé

Le Conseil de gouvernement a approuvé le premier Plan national maladies cardio-neuro-vasculaires du Luxembourg dont le but est de réduire de manière significative la morbi-mortalité par maladies cardio-neuro-vasculaires au Luxembourg. Le plan couvrira la période de 2020 à 2024.

À elles seules, les maladies cardio-neuro-vasculaires représentent la première cause de mortalité au Luxembourg et les dernières données disponibles estiment que 1.300 personnes en meurent chaque année au Luxembourg. Les principaux facteurs de risque responsables de cette épidémie sont notamment le tabac, l’obésité et l’hypertension artérielle.

Il s’avère cependant que la majorité de ces décès est évitable. En effet, en agissant sur les principaux facteurs de risque (consommation de tabac et d’alcool, alimentation, sédentarité, hypertension, obésité, facteurs environnementaux, etc.), plus de 80% de l’ensemble des cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux et cas de diabète seraient évités.

La prévention comme mot d’ordre

Le plan approuvé en ce jour par le Conseil de gouvernement prévoit une série de mesures à décliner jusqu’en 2024 en vue de réduire considérablement les risques menant à des maladies neuro-cardio-vasculaires. Ainsi, il a notamment pour but de renforcer la prévention de la santé cardio-neuro-vasculaire, tout en réduisant l’exposition aux facteurs à risque modifiables et de favoriser le dépistage des maladies et facteurs de risque cardio-neuro-vasculaires.

Le Luxembourg est particulièrement engagé sur la thématique des maladies non transmissibles, parmi lesquelles figurent les maladies cardio-neuro-vasculaires, puisque plusieurs plans nationaux abordent déjà cette thématique, notamment le plan Gesond Iessen, Méi Beweegen (GIMB), le Plan national de lutte contre le tabagisme ou encore le Plan cancer. Cependant, au vu de l’enjeu sanitaire en cause, il a été jugé crucial d’aller plus loin dans la lutte contre ces maladies avec l’introduction d’un plan national expressément dédié aux maladies cardio-neuro-vasculaires.