De Premier an d'Gesondheetsministesch hunn de Freideg mat Bléck op d'Zuelen nach emol betount, wéi wichteg d'Anhale vun de Mesuren ass.

15 Leit si bis ewell zu Lëtzebuerg un de Suitte vum Coronavirus gestuerwen, dat sot de Premier Xavier Bettel de Freideg am Nomëtteg nom Regierungsrot. Dorënner ass och ee vun deene Patienten, déi aus Frankräich ageflu goufe fir hei behandelt ze ginn.

Et wier elo eng immens eescht Phas an d'Situatioun géif och an den nächste Stonnen an Deeg ganz eescht bleiwen.

Vun der Gesondheetsministesch huet et geheescht, dass an der Tëschenzäit 1'605 Infektiounen zu Lëtzebuerg confirméiert goufen. Vun deenen Infektioune wieren 1'435 Residenten, 148 Persoune leien am Spidol, dovu 25 op der Intensivstatioun. D'Altersmoyenne vun den Infizéierte läit bei 46 Joer a bis ewell si 40 Leit no den offiziellen Analyse geheelt.

Wat d'Doudesaffer ugeet, do war et d'Informatioun, dass déi an der Moyenne 80 Joer al waren. Dat jéngsten Affer hat 53 Joer.

Weider huet de Premier den Iwwerbléck iwwer d'Decisioune vum Regierungsrot gemaach. Et hätt een deemno d'Limitte fir d'Schaffzäite verlängert, fir d'Zäit vun der Kris ass et domat méiglech fir méi ze schaffen, esou kann een op e Maximum vun 12 Stonnen den Dag a 60 Stonnen d'Woch kommen. Dat gëllt awer just fir d'Dauer vum Noutstand.

Studente kënnen elo iwwer e CDD fir 40 Stonnen d'Woch agestallt ginn.

De Congé pour raisons familiales gëllt weider, ma nëmme wann et soss keng aner Méiglechkeet gëtt, fir d'Kanner doheem ze versuergen. De Chômage partiell muss awer virgoen, dofir geet béides mateneen net.
Da war et nach d'Informatioun, dass kee Locataire kann aus enger Wunneng an där e lieft erausgehäit ginn, dat och fir d'Zäit vun der Kris.

Den Delai fir d'Remboursement vu Reesen, déi net kënne stattfannen, gouf och opgehuewen.

De Premier huet nach betount, dass d'Mesure weider mussen agehale ginn, während d'Gesondheetsministesch dorop higewisen huet, dass déi schlëmmsten Zäit wuel nach wäert kommen.

Liest hei de Communiqué zu den annuléierte Reesen:

Suspension provisoire des effets de la résiliation en matière de voyage à forfait dans le contexte du Covid-19 (27.03.2020)

Communiqué par: ministère de l’Économie

 Avec la crise sanitaire du Covid-19, une majorité écrasante des vols passagers sont annulés, bon nombre de citoyens à travers l’Europe et le monde sont confinés à leur domicile et certains pays ont fermé leurs frontières. Les nombreuses dispositions prises par les autorités de tous pays rendent les activités d’organisateur de voyage quasi impossibles et les conséquences pour le secteur du tourisme auront des répercussions d’envergure. Une des conséquences en est l’annulation des voyages pour circonstances exceptionnelles.

Se pose alors la question du remboursement des avances des clients qui ont déjà été engagées pour la réservation des prestations convenues. A cet égard, le Code de la consommation prévoit la possibilité pour le voyageur d’être remboursé sous 14 jours dans l’hypothèse de la résiliation du contrat, notamment en cas de circonstances exceptionnelles. Mais, une accumulation massive de demandes en remboursement serait susceptible d'engendrer un manque critique de liquidité auprès du secteur concerné et constituerait un risque financier majeur pour sa survie.

Pour parer à cette situation, et afin d’atténuer ces conséquences néfastes pour le secteur des prestataires de service de voyage au Luxembourg, le gouvernement luxembourgeois entend suspendre provisoirement les effets de la résiliation des contrats de voyages à forfait pendant l’état de crise pour permettre aux autorités de chercher une solution durable commune au niveau européen. Cette mesure est nécessaire, tant dans l’intérêt des voyageurs que des professionnels.

Il est important de préciser que cette mesure exceptionnelle ne fait que reporter le remboursement des avances des clients.