Um Mëttwochmoie gouf et eng Pressekonferenz zu der 3ème Semaine de la Santé affective et sexuelle, déi vum 2. bis den 11. Mee ass.

Um Mëttwochmoien hunn d'Gesondheetsministesch Paulette Lenert, den Educatiounsminister Claude Meisch, d'Ministesch vun der Gläichberechtegung Taina Bofferding, d'Familljeministesch Corinne Cahen, d'Presidentin vu Planing Familial, eng Representantinne vu Cesas an Direktiounschargé vum Info-Zenter Demenz eng Pressekonferenz ginn. Dat am Zesummenhang vun der 3ter Editioun vun der Semaine de la Santé affective et sexuelle. Déi gëtt organiséiert vu Cesas, dem Centre National de Référence pour la Promotion de la Santé affective et sexuelle, zesumme mat enger grousser Unzuel u Partner wéi dem Info-Zentrum Demenz, Bee Secure, der Ligue HMC, der Croix-Rouge, dem Centre LGBTIQ+ a ville méi.

D'Gesondheetsministesch huet de Projet vun där Woch, déi vum 2. bis de 11. Mee ass, kuerz präsentéiert. Hei gëtt sech eng ganz Woch laang mat Theme ronderëm Sexualitéit auserneegesat. De Programm ass fir Kanner a Jonker ausgeluecht an huet vill ënnerschiddlech Schwéierpunkten. Des Weidere sot Gesondheetsministesch, dass d'Educatioun an dësem Beräich extrem wichteg ass an dass dës Theme méi frei an de Schoule musse behandelt ginn.

Vum Educatiounsminister heescht et, dass et wichteg ass d'Sexualitéit ze enttabuiséieren a matgedeelt, dass en gratis Automaten a Lycéeë komme mat Menstruatiounsartikelen. Och dat Thema muss enttabuiséiert ginn, sou de Claude Meisch.

Taina Bofferding huet drop opmierksam gemaach, dass en déi verschidden Ënnerpunkten, déi d'Thema Sexualitéit mat sech bréngt, an der Gesellschaft integréiert musse ginn. Dat wier wichteg fir d'Autonomie vu ville Jonker ze fërderen, sou dass een säin eegene Kierper schonn am jonken Alter léiert ze akzeptéieren. Hei betount d'Präsidentin vu Planing Familial, dass Cesas ee ganz wichtegen Acteur clé fir all déi eenzel Projeten ass. Woubäi d'Coordinatrice vum Cesas erkläert huet, d’Zill ass et eng positiv Approche vun der Sexualitéit fir jiddereen ze erméiglechen an dass al Mënsch déi selwecht sexuell Rechter soll hunn an deenen och kann nogoen.

Lauschtert hei de Reportage!

Liest hei de ganze Communiqué:

Pour la 3e fois depuis 2019, une semaine entière est consacrée à la sensibilisation à la santé affective et sexuelle (SAS) au Luxembourg. Cet aspect indissociable du bien-être de chacun.e est abordé à travers de nombreux événements s’adressant aux professionnel.le.s des secteurs différents, mais aussi au grand public. La Semaine SAS 2022 est soutenue par quatre ministères porteurs du PAN-SAS[1]. Les ministres respectifs, en l’occurrence la ministre de la Santé, Paulette Lenert, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Taina Bofferding, et la ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, Corinne Cahen, soulignent l'importance de promouvoir la santé affective et sexuelle (SAS) à tous les niveaux par une approche globale, interdisciplinaire et holistique, mettant en avant l’aspect positif de la sexualité.

Organisé par le Centre national de référence pour la promotion de la santé affective et sexuelle (Cesas), le programme établi de la Semaine SAS repose sur une étroite collaboration et coopération avec un réseau d’organisations actives en matière de santé affective et sexuelle. Pour l’édition 2022, le Cesas a réuni 26 partenaires afin de proposer, du 2 au 11 mai 2022, 25 événements sous forme de conférences, formations, ateliers, débats, webinaires ou présentations.

Cinq rendez-vous thématiques

Les manifestations – pour la plupart en accès libre – s’adressent aux professionnel.le.s de différents secteurs (éducatif, social, médical, psychologie) ainsi qu’à toute personne intéressée par la thématique autour de la santé affective et sexuelle, laquelle constitue un aspect important du bien-être physique, émotionnel, mental et sociétal relié à la sexualité. La semaine sera organisée autour de cinq grands thèmes dont:

  • Enfance, jeunesse, familles et diversité − le 2 mai
  • Outils pédagogiques et formations − le 3 mai ainsi que le 11 mai
  • Santé publique − le 4 mai ainsi que le 10 mai
  • Personnes à besoins spécifiques − le 5 mai ainsi que le 6 mai
  • Prévention des violences sexuelles − le 6 mai.

À l’instar des éditions précédentes, le programme de la Semaine SAS est le reflet d’un partenariat avec un grand nombre acteur.ice.s de terrain, compétent.e.s en la matière qui permettront encore cette année au Cesas de proposer et d’aborder les nombreux aspects autour de la santé affective et sexuelle.

Les informations détaillées relatives au programme de la semaine et aux inscriptions sont disponibles sur le site Internet du Cesas: www.cesas.lu.

La Semaine SAS 2022 repose sur la participation de: ALUPSE, Bee Secure (Service national de la jeunesse & Kanner-Jugendtelefon), Centre de développement intellectuel Strassen, Centre LGBTIQ+ Cigale, CID Fraen & Gender, Conseil scientifique − Groupe de travail «Santé de la femme», Croix-Rouge luxembourgeoise (Doheem versuergt & HIV Berodung), ECPAT Luxembourg, elisabeth handicap, Erzéiungs- a Familljeberodung, Fédération laïque des centres de planning familial (BE), Femmes en détresse, InfoHandicap, Infor-Femmes Liège, InfoZenter Demenz, Ligue HMC, Maison des jeunes Dudelange, Planning familial, SCRIPT/MENEJ, Services «Égalité» de Dudelange et de Bettembourg, 4MOTION/Pipapo, OIM, Ombudsman fir Kanner a Jonker, Ville de Luxembourg.