1/3 vun de Liewensmëttel, déi weltwäit produzéiert ginn, ginn ewechgehäit. Gläichzäiteg leiden nach ëmmer bal 1 Milliard Mënschen op der Welt un Honger...

Leiwer ze vill wéi ze mann – eng Mentalitéit déi vill Mënschen hunn. Virun allem wann et ëm d’Iesse geet. Dacks gi Reschter einfach ewechgehäit. Sou landen all Joers vill ze vill iessbar Liewensmëttel an der Dreckskëscht.

Mat Hëllef vun der Campagne „Zesumme géint d’Liewensmëttelverschwendung“ soll dës Mentalitéit vun de Verbraucher geännert ginn. D'Leit solle sensibiliséiert an dozou beweegt ginn, méi responsabel Konsumenten ze ginn.

Am Kader dovunner gouf elo eng sou genannten Wander-Ausstellung annoncéiert. Iwwer interaktiv an informativ Modeller a Spiller soll de Schüler zum Beispill de richtegen Ëmgang mam Iesse bäibruecht ginn. Ënnert anerem solle si Informatiounen iwwert adequat Portiounen an doriwwer wat fir eng Liewensmëttel wou an de Frigo gehéieren mat op de Wee kréien. Och d'Verfallsdatume ginn erkläert. D’Ausstellung gëtt eng éischte Kéier e Samschdeg op der Springbreak an der Luxexpo virgestallt. Do dernieft ginn och Workshops fir ze Kachen ugebueden, bei deenen d’Leit villes iwwert d’Verwäerte vu Reschter léiere kënnen.

Gemenge kënnen sech dës sou genannte Wander-Ausstellung ausléinen an och an de Schoule presentéieren. D’Gemenge mussen awer dem Solidaritéitspak géint d’Liewenmëttelverschwendung bäigetruede sinn. De Moment wieren dës nëmme wéineg, mä den nationale Minister ass zouversiichtlech, dass no an no méi Gemengen dësem bäitriede wäerten.

Do dernieft gouf och eng Charta géint d’Liewensmëttelverschwendung ënnerschriwwen. An deem Zesummenhang goufe gëlle Regelen am Ëmgang mat Liewensmëttel opgestallt. Wa jiddereen dës Regele géif applizéieren, da wier well ee wichtege Schratt an déi richteg Richtung gemaach, esou de Minister Fernand Etgen.
Lauschtert hei de ganzen Audio:

« ZESUMME GÉINT LIEWENSMËTTELVERSCHWENDUNG »

1/3 vun alle Liewensmëttel déi weltwäit produzéiert ginn, ginn ewechgehäit! Gläichzäiteg awer leide bal 1 Milliard Mënschen op der Welt nach ëmmer Honger. Mat dëse Fakte vrun Ae schéngt et evident, datt mer mussen handelen.

Nieft der moralescher Verflichtung sech dem Problem unzehuelen, dierf een och déi ekologesch Dimensioun net vergiessen! Liewensmëttelverschwendung bedeit, datt knapps 1/3 vun allen Notzflächen onnëtz bewirtschaft ginn, ouni déi enorm Quantitéiten u Waasser ze vergiessen, déi verbëtzt ginn. Fir sech dat emol bildlech virzestellen: dat sinn 250 Kubikkilometer pro Joer, also 3-mol de Genfer Séi.

A punkto CO2-Emissioune gesäit et och net besser aus: 3,3 Gigatonnen, dat sinn 80% vum CO2-Ausstouss pro Joer a China!

Dës Zuelen, déi d’FAO publizéiert huet, kann een net einfach ignoréieren. Zemol wann ee weess, datt d’Populatioun konstant wiisst a mer bis 2050 d‘Grenz vun den 9 Milliarde wäerten erreechen. D‘Erausfuerderung ass fir ze kucken, wéi mer jidderee kënnen ernieren a gläichzäiteg eis natierlech Ressourcë schounen, fir déi zukënfteg Generatiounen net weider ze belaaschten.

Mir als Ministère, zoustänneg fir de Konsumenteschutz, hunn dofir décidéiert, fir de Welthongerdag, de 16. Oktober 2016 an de Kontext vun der Liewensmëttelverschwendung ze setzen. Dat war souzesoen de Startschoss vun onser breeder Sensibiliséierungscampagne «Zesumme géint Liewensmëttelverschwendung».

Fernand Etgen
Konsumenteschutz Minister

Présentation de la campagne de sensibilisation «Ensemble contre le gaspillage alimentaire 2017» suivie d’une signature de charte «anti-gaspillage alimentaire» avec les représentants de la cantine de la fonction publique (20.03.2017)

Communiqué par: ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs

La lutte contre le gaspillage alimentaire est l’un des plus grands défis des décennies à venir. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO), 1,3 milliard de tonnes de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine sont gaspillées ou perdues dans le monde, ce qui équivaut à ⅓ de la nourriture produite! L’enjeu est donc de taille! L’évolution de la population mondiale étant estimée à atteindre plus de 9 milliards de personnes d’ici 2050, il est impératif d’agir si l’on veut nourrir tout le monde tout en ayant une attitude responsable envers nos ressources naturelles!

Pour cette raison, la campagne de sensibilisation «Ensemble contre le gaspillage alimentaire» lancée par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs en 2016 se poursuivra également en 2017.

«Il est primordial de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge pour qu’ils apprennent à apprécier la juste valeur de leur nourriture.»

Dans ce contexte, Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, a présenté une exposition itinérante qui s’adresse principalement aux enfants de l’école fondamentale. Cette exposition interactive a pour but d’initier à la diminution des pertes alimentaires dans les ménages.

«Les plus 'gros gaspilleurs' sont les ménages, c’est-à-dire nous les consommateurs.»

Pour rendre sensible à cette problématique, l’exposition est constituée de plusieurs stations. Ces stations représentent les différentes étapes de la vie de tous les jours qui ont un rapport avec la nourriture et qui sont pertinentes quant à la réduction du gaspillage alimentaire: la planification, les achats, le stockage et le fait de cuisiner avec des restes.
Il arrive, par exemple, fréquemment que les consommateurs ont des difficultés à interpréter les dates de péremption de façon correcte. L’information et la sensibilisation sont donc les facteurs clés de cette exposition qui sera prioritairement mise à disposition des communes signataires de notre pacte de solidarité.

En effet, en novembre dernier, Fernand Etgen a lancé le «pacte national de solidarité anti-gaspillage» avec les communes qui en fin de compte sont les plus proches des citoyens et peuvent au mieux aider à sensibiliser la population.

Fernand Etgen salue l’adhésion de plus en plus de communes qui manifestent leur solidarité avec notre action de sensibilisation. Dès aujourd’hui, il sera possible de consulter sur notre site www.antigaspi.lu la carte du Luxembourg avec les communes adhérentes au fur et à mesure au pacte ainsi que sous peu également l’itinéraire de l’exposition.

L’exposition sera, par ailleurs, à voir une toute première fois à la Springbreak lors de la «journée anti-gaspillage» le 25 mars prochain.
En effet, suite à la signature d’une «charte anti-gaspillage alimentaire» avec le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, les représentants de Luxexpo – The Box ont voulu prouver que leur solidarité et leur engagement n'étaient pas des mots dénués de sens. Le 25 mars sera donc consacré à la lutte anti-gaspillage avec tout au long de la journée des conférences et des ateliers cuisine anti-gaspillage avec notamment la participation du ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs (hall 8).

Dans cet élan de solidarité, Fernand Etgen s’est d’autant plus réjoui de pouvoir signer aujourd’hui une nouvelle «charte anti-gaspillage alimentaire», cette fois-ci avec les représentants de la cantine de la fonction publique:

«En faisant tout un chacun notre petit effort, nous pouvons, tous ensemble, réussir à lutter contre le gaspillage alimentaire.»